• Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Certes, lui-même n'y croit pas trop je pense, et pourtant ça aurait de la gueule d'avoir un tel personnage à la tête de l'Etat, au visage buriné, coiffé du béret et à l'accent rocailleux, capable de parler du travail puisqu'il serait l'un des rares à le connaître parmi ceux qui hantent les dorures des palais.

    Cela dit, écoutons ce qu'il dit, il y a toujours des choses à apprendre auprès d'un berger, même si nous sommes tellement blasés que plus rien ne nous étonne.

    -

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Salut Baptiste ! Que me racontes-tu ? Tu me dis que l’an prochain pourrait être l’année du Béarnais ?

    -       Je ne sais rien, mais je formule des hypothèses. N’as-tu pas remarqué qu’en politique on voit des carrières démarrer sur le fil du rasoir et se poursuivre au bord du précipice ?

    -       C’est vrai que l’on a vu des situations imprévisibles qui, l’émotion apaisée, s’installent et sont admises comme si elles étaient naturelles. Alors de qui s’agit-il ?

    -       Eh bien supposons… Supposons qu’Alain Juppé perde la primaire et que Nicolas Sarkozy soit le représentant du parti « Les Républicains », François Bayrou l’a déjà annoncé, dans ce cas de figure il présentera sa candidature.

    Supposons qu’à gauche les candidatures se multiplient comme cela est prévisible, nous pourrions voir : Jean-Luc  Mélenchon et Emmanuel Macron, (qui ne veulent pas participer à la primaire), concourir avec celui qui sortira de la primaire (compétition entre Arnault Montebourg, Manuel Vals, François Hollande, Martine Aubry ?... et d’autres peut-être.

    Grosso-modo il pourrait y avoir au premier tour, par hypothèse, : Nathalie Arthaud, Philippe Poutou, Jacques Cheminade, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Luc  Mélenchon, Emmanuel Macron,  Manuel Vals, Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy, François Bayrou et peut-être d’autres. De cette liste les deux premiers participeront au second tour.

    Raisonnons et supposons : l’éparpillement des voix à gauche est tel qu’aucun candidat n’est dans les deux premiers (bien qu’une surprise ne soit pas à écarter du côté d’Emmanuel Macron). En revanche, de nombreux Républicains ne souhaitant plus revoir Nicolas Sarkozy et vexés d’avoir vu Alain Juppé échouer à la primaire (dont le premier tour sera dans deux jours le dimanche 20 novembre 2016) votent pour Bayrou qui se retrouve deuxième derrière Marine Le Pen.

    François Bayrou négocie au second tour avec la gauche des Républicains et la droite de la gauche, il obtient un très grand score et la prédiction de François Mitterrand, qu’il espère voir se réaliser lors de chaque présidentielle, éclate enfin au grand jour !

    -       Merci Baptiste, rendez-vous dans le futur !

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • -

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • N'hésitez pas à visionner cette vidéo, Jacques Villeret est impérial, je suis fan de cet acteur qui joue juste.

    En plus je pense que cela reflète une certaine vérité dans l'enfumage dont nous sommes victimes nous, les citoyens.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Un beau poème d’Alphonse De Lamartine, adapté et chanté par Georges Brassens. C'est un texte "de saison" qui correspond bien au calendrier.

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • -

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Beauté de notre planète, que nous devrions admirer et protéger,
    et aussi quelques moments forts d'émotion.

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires