• Partager via Gmail

    votre commentaire
  • L’Homme est extraordinaire, il est capable de tout, dans le meilleur et dans le pire. Il est capable de faire des bêtises, d’enfreindre les règles qu’il a lui-même fixées, de faire le nécessaire pour que les règles soient néanmoins observées et de supporter les conséquences des nouvelles dispositions sans se plaindre.

    J’en veux pour exemple la circulation automobile. Il fixe des limitations de vitesse en ville mais, pour des raisons diverses et variées, il n’est pas capable de les faire respecter. Alors que fait-il ? L’Homme est très inventif, il fabrique des ralentisseurs en tout genre, des dos d’ânes (qu’autrefois on s’ingéniait à faire disparaître), des plateaux surélevés, des gendarmes couchés (Eh oui, faute de payer des gendarmes debout, on installe des gendarmes couchés ils n’ont pas de bulletin de salaire), des coussins berlinois, enfin bref, toutes sortes de subterfuges destinés à forcer tout le monde à subir la peine qu’on n’a pas été capable d’infliger aux contrevenants. Inutile de préciser que tout cela n’est pas fait pour arranger les suspensions et autres amortisseurs. Et si vous avez l’occasion d’emprunter les transports en commun, vous aurez la joie de mesurer plus concrètement ce que ralentisseur veut dire. Si le chauffeur est très légèrement tatillon sur l’horaire, vous avez droit à une descente d’estomac pendant que le chauffeur fait du trampoline et que la carcasse du bus couine, en ajoutant les accélérations et les coups de freins, vous ressortez du bus dans le même état qu’un poulet qui aurait traversé la route au passage d’une voiture.

    Mais finalement tout le monde accepte sans rechigner, car l’Homme est ainsi fait qu’il admet de prendre en charge la sanction que d’autres méritent.  Pourtant dans de nombreux organismes on impose bien l’interdiction des punitions collectives, qu’en est-il en circulation routière ?

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Partager via Gmail

    3 commentaires
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires