• Le jour d'après.

    Salut Baptiste ! La campagne bat son plein…

    -       -  Oui… Super. Quoi de mieux pour animer les soirées tv ?

    -       - Effectivement, d’habitude – comme disait l’autre – on s’emmerde en regardant la télé et si on l’allume c’est pire…

    -       Tandis que là, du théâtre en direct et en impro… formidable ! Mais ça ne va pas durer. Le 7 mai ce sera le second tour, le 8 mai on dépose les gerbes et le 9 mai les 49 % qui n’ont pas pu atteindre les 50% et plus sont dans la rue.

    -       -   Déjà ?

    -       -   J’exagère un peu, il faudra attendre encore jusqu’au 18 juin.

    -       -   Ah oui pour l’appel ?

    -       - T’es relou toi ! L’appel de quoi ? Il faudra attendre le second tour des législatives pour savoir si le nouveau président fait tout lui-même ou s’il doit cohabiter.

    Ce qui paraissait réglé avec le quinquennat et les législatives concomitantes à la présidentielle, ne paraît pas aussi assuré avec les couillonnades des uns et des autres…

    -       -   Et après ?

    -       -   Et après tout le monde gonfle les pneus pour foncer vers le sable chaud…

    -       -   Et après ?

    -       - Et voilà… Après… après… les 49 % défilent pour emmerder les 51 %. Tandis que moi je te fais toujours plaisir quand je viens chez toi. Si ce n’est pas en arrivant, c’est en repartant.

    Le jour d'après.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :