• Salut Baptiste ! L’actualité réserve souvent bien des surprises.

    -       Certes, mais les nouvelles sont parfois rassurantes.

    -       Tu as des cas récents.

    -       Le dernier en date se confirme chaque jour davantage. L’époque actuelle, qui voit la population mondiale augmenter considérablement, les terres agricoles diminuer, une partie de la population connaître des difficultés à se nourrir… Constater simultanément que quelques chevaux roumains parviennent à infiltrer l’Europe entière et même les saucisses vendues dans la capitale russe est rassurant ! Mais aussi, comment ne pas s’interroger sur la capacité d’un cheval à se multiplier ainsi après avoir été abattu ?
    En résumé, le fameux cheval qui trainait la carriole bulgare et dont on ne veut plus, semble en mesure de nourrir beaucoup, beaucoup, de monde si on le suit à la trace.

    En effet… Mais après ta démonstration on peut aussi se demander si c’est rassurant ou inquiétant ?Peut-on en rire ?

    http://www.francetvinfo.fr/le-tour-du-monde-des-arnaques-a-la-viande-et-au-poisson_270159.html

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Salut Baptiste ! Où es-tu ? Je ne te vois pas.sar-copie-1.jpg

    -      Ici !

    -      Ici ?… Ici ?… Je ne te vois pas…

    -      Là... Derrière le rideau... je cherche la cheminée…

    -      Mais que fais-tu dans l’isoloir ? C’est fini.

    -      Non ce n’est pas fini, puisqu’il n’y a pas d’élu… Je reste ici jusqu’à ce qu’il y ait un élu et je dois faire sortir la fumée noire pour prévenir le peuple.

    -      Tu te crois au Vatican ? La fumée c’est toi qui l’a avalée sans doute ?

            Allez sort de là… Tu reviendras dans quinze jours !

    -      Et la fumée ?

    -      Tiens prends ça… et n’y pense plus !

     

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  • -

    b1.jpg

    -

    b2.jpg

    Partager via Gmail

    12 commentaires
  • 2011.08.04

     

    Salut Baptiste ! C’est calme en ce moment !

    -      Oui… les sangliers sont morts, le renard aussi… et le gouvernement est en vacances.

    -      Ouf ! Un peu de repos.

    -      Il n’y a que les algues vertes qui travaillent ! Elles poussent… Elles poussent…

    -      On pourrait peut-être les transformer en pétrole ?

    -      C’est une idée ; en énergie verte puisqu’elles ont déjà la couleur, et de l’énergie elles en ont.

    -      C’est encore le vacancier qui résiste le mieux à cette nouvelle sorte de pollution ?

    -      Pendant combien de temps…

     

    http://www.bretagne-environnement.org/Mer-et-littoral/Les-menaces/Les-marees-vertes

     

    http://www.20minutes.fr/article/765486/algues-vertes-2-plages-devraient-etre-fermees-selon-associations

     
     
    Partager via Gmail

    12 commentaires
  • 2011.07.15

     (Un ancien qui refait surface…)

     Salut Baptiste ! Tu suis des cours d’économie ?Personnes-32659.jpg

    -         Pas exactement, mais je viens de recevoir des indications sur le thème « comment régler la crise » ?

    -         Cela doit intéresser les participants.

    -         Effectivement. La démonstration la plus imagée est celle-ci :

    Début de citation : « Ça se passe dans un village qui vit du tourisme, sauf qu'à cause de la crise il n'y a plus de touristes. Tout le monde emprunte à tout le monde pour survivre.

    Plusieurs mois passent, misérables... Arrive enfin un touriste qui prend une chambre. Il la paie avec un billet de 100 €. Le touriste est à peine monté dans sa chambre, que l'hôtelier court porter le billet chez le boucher, à qui il doit précisément cent euros. Le boucher court aussitôt porter le même billet au paysan qui l'approvisionne en viande. Le paysan, à son tour, se dépêche d'aller payer sa dette à une belle demoiselle qui lui accorde quelques faveurs. La fille boucle la boucle en se rendant à l'hôtel pour rembourser l'hôtelier auquel elle devait l’occupation de la chambre à l’heure !

    Au moment où elle dépose le billet de 100 € sur le comptoir, le touriste, qui venait dire à l'hôtelier que finalement cette chambre ne lui convenait pas, reprend son billet et disparaît.

    Rien n'a été dépensé, ni gagné, ni perdu. Et il est remarquable que plus personne dans le village n'a de dettes. N'est-ce pas le moyen de régler la crise mondialement ?

    -         Enfin, il reste cependant l’hôtelier qui n’est pas payé, mais il est vrai que les autres dettes sont effacées. La relance par la consommation sans doute…

    -         Oui, c’est un peu la boite de pralinés que l’on offre pour le Nouvel An et qui circule de mains en mains pour gratifier… le concierge qui l’offre à l’instituteur, qui l’offre à la femme de ménage, qui l’offre à la coiffeuse, qui l’offre… Jusqu’à ce que quelqu’un un jour…

    -         C’est le premier de la chaîne qui fait les frais et le dernier de la chaîne qui en profite ! Mais pendant le trajet… plein de gens heureux…

     

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Une belle chanson...
     
     
         
     
    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • 2011.04.20

    Salut Baptiste ! Et si on parlait de nucléaire ?

    -       C’est le moment en effet ! Le premier ministre s’emploie à récolter l’argent pour édifier un nouveau sarcophage à Tchernobyl où la radioactivité fuit encore…

    -       Combien ?

    -       Il faudrait sept cent quarante millions d’euros, mais la quête n’a donné que cinq cent soixante-quinze millions. (La France participe à 47 millions)

    -       Et après ?

    -       Après… il paraît que la situation à Tchernobyl pourrait retrouver une situation normale dans quarante-huit mille ans  (48 000 ans) !

    -       Inutile de se précipiter pour établir la liste des invités au cocktail de réhabilitation !

     

    http://www.francesoir.fr/actualite/international/ukraine-575-millions-pour-tchernobyl-93432.html

     

    [… La première chape est maintenant fissurée. La réalisation de la nouvelle sera confiée à un consortium formé par la société française Bouygues, et Vinci a remporté en 2007 l’appel d’offres. Constituée d’une grande arche en acier de 108 mètres de haut et d’un poids de 20.000 tonnes, elle sera assemblée à côté, puis glissée au-dessus du sarcophage existant. Les travaux, débutés l’an dernier, devraient être achevés en 2015….]

      -

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/04/19/le-nouveau-sarcophage-de-tchernobyl-un-projet-pharaonique_1509782_3244.html

     

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • 1435775102_3923297d45.jpg2011.04.10

     

    Salut Baptiste ! Tu ne trouves pas que l’on parle beaucoup de Claude Guéant ?

    -       Sans doute parce qu’il a dit qu’en 1905 il y avait moins de musulmans en France qu’aujourd’hui.

    -       C’est bien vrai non ?

    -       Bien sûr que c’est vrai. Il pourrait même ajouter que le jour de la création du monde il y avait moins de baigneurs sur la plage de Nice ! Adam et Eve pouvaient s’y étaler sans avoir à chercher entre les parasols où trouver un endroit tranquille…

    -       Oui, mais pour trouver une main experte capable de te badigeonner le dos de crème ? Cela devait être difficile.

    -       Enfin la crème je me demande où tu te la serais procuré ? Disons badigeonné au jus de cactus.

    -       Effectivement, il y a eu du progrès depuis ce temps là…

    -       Dans un passé proche c’est la médecine qui a fait beaucoup de progrès.

    -       Tu penses à quelque chose en particulier ?

    -       Je pense à l’établissement du diagnostic. C’est incroyable les progrès de la médecine en quelques années. Je connais une dame encore assez belle et pas très âgée… Lorsqu’elle avait la vingtaine le médecin lui disait : « déshabillez-vous », c’était le meilleur moyen de poser un diagnostic sérieux. Hé bè maintenant il lui dit simplement : « tirez la langue » et ça lui suffit !

    Tu vois un peu les progrès !

     

     

    (photo Flickr)

    Partager via Gmail

    7 commentaires
  • Personnes-43442.jpg2011.03.19

     

    Salut Baptiste ! Et le nucléaire… Cela t’éclaire ?

    -       Ha haha elle est bien bonne. Evidemment que nous avons tous besoin d’électricité pour faire du café… et bien d’autres choses…

    -       Alors les centrales : pour ? contre ?

    -       Je suis pour les centrales nucléaires qui ne sont pas susceptibles d’émettre de radioactivité.

    -       C’est comme si tu disais : je suis pour les morceaux de lard qui ne font pas monter le taux de cholestérol.

    -       Une fois qu’on a dit tout ce qu’il faut dire : sur la catastrophe, sur la nécessité de produire de l’électricité, sur la nécessité de réduire la consommation et tout ce que l’on voudra, force est de constater que les grands cerveaux qui dirigent ne maitrisent pas cette technique qui est par essence non maîtrisable. Tu vois quand on t’explique les dangers de la friteuse on te dit : « sur un feu d’huile il ne faut pas jeter de l’eau, il faut l’étouffer avec une couverture – sur un feu de câbles électriques il ne faut pas toucher sans couper le courant » etc…Il y a à chaque fois une technique à appliquer. Dans le nucléaire, que ce soit à Tchernobyl où au Japon, on voit bien que les meilleurs experts tâtonnent : on met de l’eau, il n’y en a pas assez, on envisage le sable et le ciment, on pense à un sarcophage… Enfin bref ! en résumé on ne sait pas comment faire et on s’adapte chaque jour en fonction du résultat obtenu sans être capable de prévoir ce que sera demain.

    Nous avançons dans un épais brouillard pour saisir un être invisible et insaisissable que nous avons créé et qui nous fait très mal.

    -       Oui mais il nous éclaire.

    -       Pourvu qu’il ne nous illumine pas !

     

    Partager via Gmail

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique